HONDA CRF250L 2017

L’essentiel: avec son habillage inspiré de celui des dernières générations de CRF450R, la très polyvalente CRF250L revendique plus de puissance et de couple grâce à un ensemble admission/échappement revu. Elle dispose également d’un freinage avec antiblocage ABS et d’une nouvelle instrumentation digitale avec compteur de vitesse et jauge de carburant.

Sommaire:

1. Introduction

2. Caractéristiques principales

3. Caractéristiques détaillées

1. Introduction
Un trail 250 cm3 peut rendre de nombreux services: grâce à une légèreté associée à une extrême maniabilité, il se faufile aisément dans les bouchons, mais peut aussi, en profitant de ses débattements de suspensions, de sa hauteur de selle et de sa garde au sol, se montrer amusant et confortable dans les chemins ou sur les sols défoncés. Au final, un trail 250 cm3 ouvre un vaste champ d’opportunités, quel que soit le niveau d’expérience de son pilote.

La CRF250L fait partie de ces machines polyvalentes. Lancée en 2012, elle s’est immédiatement avérée populaire auprès des motards expérimentés qui l’utilisent souvent en seconde moto mais aussi auprès des clients Honda plus jeunes pour qui elle représente une alternative excitante au scooter. Avec, pour tous, la chance de pouvoir passer du goudron à la terre et vice-versa. En 2014, c’est au tour de la CRF250M, la version Supermotard, de voir le jour avec la même réussite.

Pour 2017, la CRF250L a été revue et revient accompagnée par un tout nouveau modèle, la CRF250 RALLY* qui ajoute une bonne dose d’aventure à la gamme.

Avec un style directement emprunté aux nouvelles CRF250R et CRF450R, la CRF250L 2017 est prête pour toutes les utilisations. Elle est robuste, pratique et aussi à l’aise en ville que sur les chemins.

*Voir le dossier spécifique à la CRF250 Rally

M. Eiji Sugiyama, responsable du développement de la CRF250L 2017:

«Nous voulions renforcer le succès remporté par la CRF250L en augmentant son niveau de performances et en permettant à ses utilisateurs, qu’ils soient jeunes ou plus âgés, de profiter de nouvelles aptitudes dans toutes les situations. Ainsi, sur cette nouvelle génération, nous avons amélioré la puissance, le style et l’efficacité. Nous nous sommes également assurés qu’elle reste accessible à une large variété d’utilisateurs puisque nous savons que pour beaucoup, la CRF250L marque leur entrée dans le monde de la moto.»

2. Caractéristiques principales
Largement éprouvé, le cadre en acier de la CRF250L et les suspensions Showa a grands débattements restent inchangés sont a changé mais un nouvel habillage qui tire son influence de la CRF450R de motocross lui confère une image plus affûté et dynamique. L’instrumentation digitale comprend désormais un compte-tours et une jauge de carburant tandis que le freinage ABS est désormais installé de série, avec la possibilité de déconnecter le frein arrière.

Le monocylindre de 249 cm3 délivre désormais plus de couple à bas régime et de puissance ça au régime grâce à une nouvelle alimentation par injection électronique PGM-FI, de nouveaux conduits de boîte à air et un échappement plus léger. Ce moteur est conforme aux normes antipollution EURO4.

3. Caractéristiques détaillées

3.1 Style & équipement
La CRF250L est une petite cylindrée réellement polyvalente et, à ce titre, la forme et la fonction sont étroitement liées. Sa faible largeur mais pas simplement un avantage en ville mais aussi dans les chemins l’ensemble selle- réservoir permet au pilote se déplacer très facilement.

Bien conçue, la nouvelle instrumentation digitale comprend un compteur de vitesse, un compte-tours, une jauge de carburant et une montre de bord. Nettement plus compacts que les éléments précédents, le bloc optique arrière, les clignotants et le support de plaque d’immatriculation sont protégés des chocs.

Le réservoir de 7,8 l (y compris 1,8 l de réserve) assure une autonomie de tout premier ordre: avec une consommation environ 3 l/100 (mode WMTC), les étapes de 250 km sont possibles. Plat, le bouchon de réservoir est monté sur charnière.

La CRF250L est proposée avec un coloris de base rouge, quelques accents noir et blanc rappelant la livrée de la toute dernière CRF450R.

3.2 Partie cycle
Le cadre simple berceau dédoublé de la CRF250L est réalisé en acier avec deux poutres principales de section ovale. L’empattement de 1’445 mm se conjugue avec un angle de chasse de 27.6°, une traînée de 113 mm et une garde sol de 255 mm. La hauteur de celle est de 875 mm et le poids en ordre de marche de 146 kg.

A l’avant, la fourche inversée Showa de ø 43 mm offre 250 mm de débattement : légers et rigides, les tubes abritent d’un côté le ressort, de l’autre les fonctions hydraulique de contrôle de l’amortissement. Un axe deux-roues avant de ø 17 mm (+ 2 mm) améliore à la fois la rigidité et les sensations. À l’arrière, la suspension Pro-Link travaille sur 240 mm, avec un monoamortisseur Showa.

Le bras oscillant monobloc en fonderie d’aluminium présente une section ovale dont la rigidité équilibre celle du cadre tout en réduisant le poids non suspendu. L’aluminium extrudé est également utilisé pour le système de tension de la chaîne.

En ce qui concerne le freinage, un disque flottant «dentelle» de ø 256 mm est utilisé à l’avant, coiffé par un étrier 2 pistons. Le système antiblocage à deux voies fait partie de l’équipement d’origine et offre la possibilité de déconnecter l’arrière. Les jantes aluminium (21 pouces à l’avant et 18 pouces à l’arrière) reçoivent des pneumatiques mixtes de 3.00-21 51P et 120/80-18M/C 62P. Petit détail, mais qui a son influence en tout-terrain, le sélecteur dispose d’un embout repliable.

3.3 Motorisation
Le monocylindre quatre temps, double arbre à came et refroidissement liquide de 249 cm3 de la CRF250L revendique désormais un couple plus élevé à bas régime ainsi qu’une puissance plus élevée à haut régime, tout en délivrant ses performances de manière très linéaire. La puissance maximale est fixée à 18,2 kW à 8’500 tr/min tandis que le couple de 22.6 Nm est atteint à 6’750 tr/min.

Un système d’alimentation par injection électronique PGM-FI révisé alimente le moteur par un conduit d’admission de ø 38 mm (contre ø 36 mm précédemment), avec une arrivée d’air plus direct à partir du boîtier de filtre. Le silencieux d’échappement a un diamètre 115 mm ; il intègre le catalyseur et dispose de deux chambres de tranquillisation. Il est 450 g plus léger que le modèle précédent tandis que le collecteur, d’un diamètre plus important permet au moteur de mieux respirer et de délivrer plus de puissance.

Les côtes fondamentales du moteur sont de 76 x 55 mm avec une distribution assurée par un système de basculeurs. Un cylindre désaxé permet de réduire les pertes par frottement tandis que le piston bénéficie d’un traitement de surface anti friction à base de molybdène. La pompe à huile présente une conception interne qui limite les phénomènes de cavitation.

Les tourillons de vilebrequin tournent sur des demi paliers en métal montés à la presse, alors que le maneton de vilebrequin utilise une bague en fonte. L’adoption de cette technique originale se traduit par une réduction du poids et un accroissement de la douceur de fonctionnement du moteur ; Cela permet également de rigidifier le carter principal tout en limitant les phénomènes de dilatation à la chaleur.

Un balancier d’équilibrage primaire élimine les vibrations tandis que la boîte à six rapports et l’embrayage ont été conçus pour supporter les contraintes d’une utilisation en tout-terrain. D’une capacité de dissipation de 10,7 kW, le radiateur de refroidissement est secondé par un ventilateur afin de limiter la température à faible allure.

Le moteur de la CRF250L répond aux dernières normes antipollution EURO4.